Rôles sociaux des femmes et des hommes : L’idée persistante d’une vocation maternelle des femmes malgré le déclin de l’adhésion aux stéréotypes de genre (Social Roles of Women and Men: The Persistent Idea of Women's Maternal Vocation, Despite the Decline of the Support to Gender Stereotypes)

PAPUCHON Adrien (2017), « Rôles sociaux des femmes et des hommes : L’idée persistante d’une vocation maternelle des femmes malgré le déclin de l’adhésion aux stéréotypes de genre », in COLLET Marc, PÉNICAUD Émilie et RIOUX Laurence (dir.), « Femmes et Hommes, l’égalité en question », Insee Référence

16 Pages Posted: 8 Nov 2017

See all articles by Adrien Papuchon

Adrien Papuchon

Ministry of Health (DREES); Independent

Date Written: March 1, 2017

Abstract

French Abstract: Le travail domestique reste majoritairement réalisé par les femmes, notamment dans les familles avec enfant(s). Mais le caractère genré de la vie sociale ne se perçoit pas uniquement au travers des pratiques : nombreux sont ceux qui pensent que le sexe des individus contribue à déterminer ou doit déterminer ce qu’ils font et ce à quoi ils aspirent.

Pour une personne sur trois, les positions différentes des femmes et des hommes dans les vies professionnelle et privée s’expliquent autant par des raisons biologiques que par l’éducation reçue, mais les opinions exprimées ne tendent pas à présenter les femmes comme moins compétentes ou moins portées à exercer certaines activités que les hommes.

En revanche, l’opinion selon laquelle les femmes disposeraient de compétences supérieures pour prendre soin des enfants et seraient plus enclines à le faire persiste : une personne sur deux considère que les mères savent mieux répondre aux besoins et aux attentes des enfants que les pères. La « vocation parentale » des femmes apparaît comme la clé de voûte permettant l’articulation entre des compétences déclarées identiques et une division sociale du travail toujours largement organisée en fonction du sexe des individus.

Les femmes rejettent plus souvent que les hommes ces stéréotypes de genre, en particulier lorsqu’ils renvoient à leur vocation parentale présumée. En outre, l’adhésion à ces idées a diminué, y compris au cours des dix dernières années. Ainsi, en 2014, 22 % des personnes interrogées souscrivent au modèle de la femme au foyer, contre 43 % en 2002. Ce recul proviendrait, dans une large mesure, d’une rupture advenue entre les générations nées après 1945 et celles, moins diplômées, plus religieuses et à moindre taux d’activité féminin, qui les ont précédées.

English Abstract:Women still do most of the domestic work, particularly in families with children. But the gendered character of social life is not only perceptible through practices: numerous people do think that sex determines or should determine people’s behaviors, attitudes or aspirations.

One in three French people consider that the differences between women and men in professional and private life can be explained both by biological and educational reasons, but opinions generally do not tend to present women as less skilled or less inclined than men to perform certain activities. However, the idea that women would be more competent and more willing to take care of children remains: half of respondents regard mothers as handling children needs and expectations better than fathers. The “parental vocation” of women constitutes the keystone which allows the articulation between the declarations of gender equality and a social division labor still largely organized according to the sex.

Women reject more often than men those gender stereotypes, especially when it comes to their alleged parental vocation. The support to these ideas has declined, including during the past ten years: in 2014, 22 % of the respondents assume the male breadwinner model whereas they represented 43 % of the respondents in 2002. This fall may largely stem from a generational rupture between persons born after 1945 and older generations, with weaker women activity rates, more religious and fewer diplomas than their successors.

Note: Downloadable document is available in French.

Keywords: Gender, Stereotypes, Breadwinner Model, Generations, France

Suggested Citation

Papuchon, Adrien, Rôles sociaux des femmes et des hommes : L’idée persistante d’une vocation maternelle des femmes malgré le déclin de l’adhésion aux stéréotypes de genre (Social Roles of Women and Men: The Persistent Idea of Women's Maternal Vocation, Despite the Decline of the Support to Gender Stereotypes) (March 1, 2017). PAPUCHON Adrien (2017), « Rôles sociaux des femmes et des hommes : L’idée persistante d’une vocation maternelle des femmes malgré le déclin de l’adhésion aux stéréotypes de genre », in COLLET Marc, PÉNICAUD Émilie et RIOUX Laurence (dir.), « Femmes et Hommes, l’égalité en question », Insee Référence. Available at SSRN: https://ssrn.com/abstract=3063861

Adrien Papuchon (Contact Author)

Ministry of Health (DREES) ( email )

Paris
France

Independent

Paris
France

HOME PAGE: http://sites.google.com/view/adrienpapuchon

Register to save articles to
your library

Register

Paper statistics

Downloads
12
Abstract Views
170
PlumX Metrics